Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Vue hybride

  1. #1

    Etude de risques lies a la pratique de la plongee: Rapport annuel du BSAC

    Depuis plusieurs années, nos voisins d'outre-manche publient un rapport annuel sur les incidents de plongées. Ce post contient la synthese du rapport, d'autre posts vont couvrir les differentes categories d'accident. Bonne lecture.



    Rapport du British Sub-Aqua Club (BSAC) sur les incidents de plongée en 2016
    Attention : ceci est une tentative de traduction et de synthèse du rapport BSAC – Diving Incidents Report 2016. Le lecteur est vivement encouragé à lire plutôt la version intégrale https://www.bsac.com/core/core_picker/download.asp?id=27676sur le site https://www.bsac.com/

    Introduction
    Cette synthèse est relative aux incidents de plongée répertoriés par le British Sub-Aqua Club( BSAC) dans le but de promouvoir la sécurité en plongée. Il est important de noter que cette synthèse est basée sur les incidents de plongée en UK survenus sur les plongeurs de toutes les affiliations plus les incidents survenus à des plongeurs BSAC dans le monde.
    La période analysée va du 1 octobre 2015 au 30 septembre 2016.
    Les incidents de plongée sont classés en 9 catégories
    1. Décompression
    2. bateau/surface
    3. Blessures/maladie
    4. Remontéerapide
    5. Equipement
    6. Technique
    7. Décès
    8. Divers
    9. A l'étranger
    Beaucoup d’incidents de plongée ont plus d’une cause. Lorsque que c’est le cas, l’incident est classé dans la catégorie la plus appropriée. Par exemple, un incident impliquant une remontée rapide qui a causé un accident de décompression sera classé sous la catégorie « Accident de décompression ».

    Resumé
    En 2016, 228 incidents de plongée ont été répertoriés par le BSAC. C’est un nombre similaire aux 226 incidents en 2015 et bien inférieur aux ~370 incidents répertoriés annuellement dans les années 2006 a 2011. Il semble donc que le niveau d’incidents ai diminué d’année en année pour se stabiliser autour de ~228 par an.
    Cette diminution peut être expliquée par moins de plongées, moins d’incidents ou moins de signalement d’incidents. Cependant, BSAC ne pense pas que le signalement d’incident puisse être mis en cause.
    L’analyse des incidents en 2016 tend à prouver qu’il y a des améliorations au niveau de la sécurité des plongées en ce qui concerne les problèmes liés à la remontée. Cependant, le nombre d’incidents relatifs aux problèmes de décompression est en augmentation.
    De plus, l’analyse indique un besoin probable d’augmenter l’attention sur la problématique des œdèmes pulmonaires en plongée. Cette problématique semble liée à l’augmentation des décès répertoriés en 2016 (11 pour 9 décès en2015).

    Nombre d’incidents par catégorie

    1. Décompression :75
    2. bateau/surface :40
    3. Blessures/maladie :32
    4. Remontéerapide : 30
    5. Equipement :20
    6. Technique :14
    7. Décès :11
    8. Divers :5
    9. A l'étranger :43

    Profondeurs des incidents
    De 0 a -50m, la distribution du nombre des incidents de plongées par tranche de profondeur maximum atteinte est très similaire a la distribution observée pour les plongées en général.

    Profondeur maximum atteinte et nombre d’incidents (le nombre est extrapolé d'un graphique d'ou le ~)
    Inconnu : ~54
    Surface : ~3
    1-10m : ~17
    11-20m : ~58
    21-30m : ~56
    31-40m : ~29
    41-50m : ~8
    51-60m : ~1
    >60m : ~2
    Clear Water Never Make Skillful Diver

  2. #2
    Bonjour Lucky07, Merci beaucoup pour ce post intéressant et ce travail de traduction !

  3. #3
    Beau Boulot. J'ai lu l'article en entier et je trouve certaines "catégories" un peu bizarres. A cause de cela, difficile d'en tirer des conclusions . Mais ce n'est que mon avis personnel.

  4. #4
    Disons que ce rapport a le merite d'exister et qu'il est bien dommage de ne pas avoir quelque chose similaire en Belgique.
    Par contre, peux-t-on transposer les resultats a la Belgique? Je n'en suis pas sur car je ne connais pas assez les pratiques de plongees en UK. Par exemple, j'imagine que l'usage des combi etanches est beaucoup plus repandu depuis le premier niveau et que donc les problemes rencontres pourraient etre differents des notres.
    Si quelqu'un a une bonne connaissance de la plongee en UK, ses commentaires sont les bienvenus.
    Clear Water Never Make Skillful Diver

 

 

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •