Voir le flux RSS

AQUASPORT

Mérou à Lanzarote

Noter ce billet

Description:
Le mérou jouit d'une belle popularité auprès des plongeurs. En même temps difficile de résister à sa bonne bouille! On lui donne de nombreux noms: mérou noir, mérou de Méditerranée, serran géant... C'est un poisson au corps ovoïde et lourd. Sa tête volumineuse est munie d'une bouche à la mâchoire inférieure proéminente avec des lèvres charnues, légèrement tombantes, qui lui donne une moue boudeuse. Ses yeux saillants semblent vous fixer d'un air interrogateur. Sa longueur est quatre fois supérieure à sa hauteur. Il peut atteindre une taille de 1,20 m pour un poids de 40kg. Son épiderme brun ponctué de taches claires est recouvert de petites écailles. Sa nageoire dorsale est munie de rayons épineux, court sur presque toute la longueur de son dos.


Habitats: On trouve le mérou brun principalement en Méditerranée, mais également sur la façade est de l'Atlantique depuis la Bretagne jusqu'en Afrique du Sud. C'est le long des côtes rocheuses qu' il se sent chez lui. Il aime s'abriter dans des grottes et des cavités mais apprécie aussi les tombants, les falaises sous-marines longées par les courants. On peut aussi le trouver posé sur des fonds sableux. Ajoutons qu'il habite à des profondeurs facilement accessibles, entre 20 et 300 mètres mais peut être difficilement repérable car sa couleur se confond avec les fonds marins.Le mérou est un poisson territorial et n'aime pas trop partager son trou. La menace de se faire expulser par un congénère est fréquente. Il défend alors son territoire par des manifestations d'intimidation et d'agressivité pouvant aller jusqu'à la morsure. Et oui! le mérou a mauvais caractère!

Alimentation: Souvent cachés dans un abris rocheux, il sorte la nuit pour se nourrir. Il chasse, attendant qu’un poissons passent à sa portée. Son énorme bouche lui permet d'ingurgiter des proies volumineuses. Malgré sa taille et son poids, il est capable de démarrages foudroyants ne laissent peu de chances à ses proies. Son régime alimentaire varie selon sa taille. Les petits mérous consomment surtout des petits crustacés (crevettes, crabes, poissons), les plus gros spécimens passent à des proies plus grandes: poules, seiches,calmars. Mais les poissons de roche (rougets) ou de pleine eau ( bogue, mendole...) sont essentielle de leur alimentation.

Reproduction: Le mérou change de sexe au cours de sa vie : on dit que c'est un poisson « hermaphrodite protogyne». Lorsqu'il atteint sa maturité sexuelle, à l'âge de 5 ans ( il mesure alors 40 cm environ), il est d'abord femelle. Il deviendra mâle à un âge variable selon les individus, le plus souvent entre 14 et 17 ans (à une taille de 80-90cm). La période de reproduction du mérou a lieu en été, de juillet à septembre. C'est le seul moment où le mérou accepte la vie en communauté. À cette époque les mérous matures se regroupent en grand nombre dans les zones rocheuses entre 15 et 30 mètres de profondeur. Le mâle parade incliné sur le côté, placé au dessus de la femelle. Puis la femelle commence une remontée, le couple entame une lente spirale vers le haut. Les parades et l'expulsion des gamètes mâles et femelles ne durent que quelques jours. La fécondation se déroule en pleine eau et l'éclosion des œufs a lieu au bout d'une quarantaine d'heures après la fécondation. Les œufs et les larves sont pélagiques*. Après un mois, les larves entament leur descente vers le fond. À ce moment-là elles vont commencer à se colorer et à prendre l'aspect de mérous minuscules qui vont entamer leur vie sur les fonds rocheux proches de la surface. Au printemps suivant le jeune mérou mesure 5 à 6 cm, il grandit vite quand l'eau se réchauffe et atteint une taille moyenne (longueur totale) de 13 cm à un an.
*pélagique :Se dit d'un organisme du milieu marin qui nage ou qui flotte (Larousse)


Géneralité : Le mérou brun est un animal solitaire. Sa présence est un indicateur de la bonne qualité générale du biotope qu'il occupe.

Le nom scientifique du mérou est Epinephelus marginatus. Epinephelus qui vient du grec epinephelos, qui signifie « couvert de nuage » référence à la livrée du mérou. Marginatus, du latin marginis (bord), renvoie au trait clair qui borde chacune de ses nageoires.

Le mérou comme d'autres poissons, change de couleur selon son environnement , mais aussi son humeur. Il disposerait de huit patrons principaux de colorations, auquels s'ajoutent des variantes! Il peut passer, parfois très rapidement ( une fraction de seconde), de l'une à l'autre


Vidéo Youtube d 'un mérou à Lanzarote:
https://youtu.be/C82vxBpY98Y



Mis à jour 06/03/2017 à 18h57 par AQUASPORT

Catégories
Biologie